DedansDehors

Accueil > ZEN TANTRA > La mystique du sexe

La mystique du sexe

Par Houzan Suzuki

dimanche 12 novembre 2006, par ganesha

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [日本語]

Texte original http://www.mumyouan.com/o/aa-93.html

Avez-vous jamais eu ce type d’expériences ?

  • C’était vraiment puissant quand vous vous teniez, caressant simplement votre partenaire malgré vos vêtements ; mais soudainement quelque chose a disparu une fois nue, et vous avez sentis comme si une certaine qualité était perdue.
  • Ou, c’était vraiment merveilleux quand vous étiez nu en se tenant et se touchant, mais une fois dans le coït, vous avez senti la perte de quelque chose au lieu d’un plus grand sentiment d’union.
  • En outre, c’était formidablement bon tandis que vous étiez unis et ondulés ensemble, mais au bout du compte, vous étiez frustrés après l’orgasme quoiqu’il fut bon.
  • Dans le cas extrême, c’était un plaisir paisible de se regarder dans les yeux, chacun à distance, mais une fois que vous teniez les mains ou les touchiez, vous avez senti comme si on vous preez le poul pour un « examen médical » et comme s’il y avait un décalage entre l’espace et le temps.

Ces phénomènes arrivent relativement souvent aux femmes. Naturellement ils arrivent également aux hommes à leur niveau subconscient. Les femmes tendent à obtenir de la satisfaction « mentalement » même sans orgasme physique, alors que les hommes éprouveront habituellement l’anéantissement sans éjaculation. Pour les femmes, il est possible qu’elles soient heureuses avec juste des étreintes aimantes et des caresses. Pour elles l’orgasme physique n’est pas aussi important dans certains cas. Comment cela ce fait il ?

L’union sexuelle habituelle,

  1. commence quand deux corps physiques essayent de rentrer en contact.
  2. Alors comme on est pas tout à fait satisfait juste en se tenant l’un prés de l’autre avec les vêtements dessus, on se dénude.
  3. Quand le contact de la nudité n’est plus assez satisfaisant, la pénétration suit.
  4. Pas encore satisfait même lorsqu’on est unis, on se débat l’un contre l’autre en ayant pour résultat l’éjaculation et l’orgasme.

Inutile de le dire, mais c’est le « processus habituel du sexe instinctif ».
Plus explicitement, un contact plus étroit se fait, le plus « la frustration de l’union partielle » se réduit rapidement en actions davantage de dimension physique.

Mais que se produira t il si il y « intentionnalité »,

  1. la frénésie du mouvement est limitée pendant la pénétration et l’orgasme n’est pas atteint,
  2. la pénétration est évitée même lorsqu’on se caresse tandis que l’on est nues,
  3. les vêtements sont gardés même dans l’étreinte,
  4. une certaine distance est maintenue tout en se faisant face ?

En d’autres termes, que se produira t il si les processus habituels 1 à 4 sont inversés point par point ?

Sexe du corps éthérique

Si les hommes et les femmes intentionnellement passe outre leur orgasme tout en gardant la pénétration, l’énergie qui ne pourrait pas être libérée par l’intermédiaire du centre sexuel, essayera de passer à un centre supérieur par l’intermédiaire du chakra de nombril, vers le nombril de l’associé.
A partir de ce moment, l’« énergie » masculine s’étend dehors comme une pipe faite de lumière, ou comme si c’est un pénis fait de lumière et pénètre dans le nombril (autour de l’utérus) du partenaire féminin.

Ces conditions marquent le début du changement de la dimension donnée à l’acte sexuel, de l’union du corps physique à une union plus haute d’une étape dans le corps éthérique.

Néanmoins, pour atteindre la satisfaction à ce deuxième niveau du corps, vous devriez savoir qu’il a besoin d’environ 40 minutes de pénétration.

Bien que le plaisir avec cette technique puisse sembler insatisfaisant au commencement, la qualité du plaisir s’intensifie par rapport à celle à caractère physique vers un niveau un peu plus mental pendant le temps écoulé. Le partenaire féminin sentirait la sensation de gonflement d’un échelon bien plus important comme celle faite par un pénis dans son estomac.
Métaphoriquement, elle peut sentir comme si un pénis énorme de plus de 10 centimètres (4 pouces) de diamètre est présent dans son estomac. Les femmes qui apprécient le sexe préfèrent à ce niveau un homme avec de la force au niveau des abdominaux et qui ne l’économise pas.

Sexe du corps astral

Après, si la pénétration est retenue intentionnellement, tout en se caressant et en se tenant, le centre du nombril commence à fatiguer avec une frustration cette fois, et l’énergie essaye d’unir finalement le chakra du plexus solaire. Alors un rayon de lumière s’étendra mutuellement de ce chakra vers celui du partenaire.
A ce niveau, la fusion des couples se produit dans la dimension du troisième corps (corps astral).
Si vous maintenez un contact ferme de poitrine à poitrine, et imaginez que les deux poitrines s’unissent, les résultats seront meilleurs.

Le plaisir ici est plutôt semblable à un « désir ardent » dans un sens profond d’union. C’est le même niveau d’énergie que la sensation de cœur brisé dans un état de profond l’amour.
Il y a « une sensation étrange du bonheur qui inclut de façon ou d’une autre une peu la douleur de la tristesse » profondément dans la poitrine.
Il est également semblable à la douleur « de ne pas atteindre la sensation de liberté totale » quoique le cœur est brisé par un sentiment d’expansion.
Pendant la fusion au niveau de la poitrine, l’énergie ne transite pas de l’homme à la femme. Elle se propage de la poitrine de la femme dans la poitrine de l’homme.
C’est parce que, pour des femmes, la poitrine est Yang et les parties génitales sont Yin, alors que pour les hommes, le pénis est Yang et la poitrine est Yin. Ainsi un homme joue un rôle réceptif dans l’union au niveau de la poitrine.

Les femmes qui apprécient le sexe préfèrent à ce niveau un homme de « coeur », c’est-à-dire, un homme sensible et légèrement fragile qui stimule l’instinct maternel.
Cela prend seulement 10 minutes pour atteindre une sensation complète de satisfaction à ce troisième niveau du corps.
En d’autres termes, la fusion des coeurs prend 10 minutes.

Mais pour un couple normal, particulièrement pour un homme normal, 10 minutes est le moment maximum pour des rapports dans cette dimension. Après cela, il n’est pas recommandé d’inciter la pénétration.
Un homme peut continuer « le cunnilingus normal » ou « foreplay ( ?) normal » pendant une heure.
Mais si « la fusion des poitrines » est maintenu pendant 10 minutes ou alors, l’incitation de « rester relié » devient telle que le désir chute habituellement vers le bas dans une dimension inférieure.
Pourtant si vous continuez la fusion des poitrines résistant à cette recommandation pendant plus de 10 minutes, il y a un point de saturation quelque part et une entière satisfaction peut être atteinte seulement par la fusion des poitrines.

* * * intermède * * *

Au-dessus de ce niveau, les échanges d’énergie ne sont pas limités en genre ou en espèces. Ces échanges d’énergie sont possibles entre les personnes du même genre, ou différents genres d’animaux. Ceux qui ont seulement leur centre sexuel et du nombril qui fonctionne sont limités aux échanges sexuels d’énergie d’un ordre physique ou d’un échange simple d’énergie éthérée.

Ainsi, l’homosexualité se produit. Habituellement les homosexuels établissent un raccordement mental avant d’être physique. Plus tard le rapport physique est établi.
C’est pourquoi les prétendues « relations platoniques » sont importantes dans un rapport homosexuel.
Les gens nés avec une orientation homosexuelle ont le genre mental dont la polarité inversée. Ce n’est pas simplement une indifférence au sexe opposé à un niveau physique. Ils se sentent d’abord « du coeur ». Ce n’est pas un désir physique simple.

En outre, plus le centre de gravité de la conscience est haut, plus ils possèdent la qualité (?) pour être homosexuel.

Quoique un centre de gravité plus élevé de la conscience et le fait d’être intellectuel puisse ne pas avoir une corrélation directe, dans la mesure de ce que j’ai pu observé, les personnes gay et lesbiennes tendent à être des personnes avec de bonnes dispositions intellectuelles et/ou calmes avec une nature réfléchissante.

Cependant, c’est le processus « naturel » pour tous les couples hétérosexuels, aussi bien que homosexuels, de commencer avec un « coeur-plein d’amour » et puis procéder à un désir pour le sexe.

C’est la raison pour laquelle pratiquer la sexualité pour satisfaire seulement des désirs physiques sera vain après tout.
D’ailleurs, un homme (ou une femme) qui regarde le membre d’un sexe opposé avec les yeux lascifs n’est pas qualifié pour étudier ce genre d’enseignement ni pour le pratiquer.

Sexe du corps mental

Maintenant, si vous gardez « délibérément » vos vêtements tout en vous enlaçant et en vous étreignant, il y aura un frustration que les poitrines ne peuvent pas se relier.
Puis, le chakra du cou et de la tête essayeront d’unir au sexe opposé.
En conséquence, un « pénis de lumière » du front de l’homme se prolonge au front de la femme, juste comme la corne de la licorne.
Cette union se réalise dans la dimension du quatrième corps (corps mental).

Elle vient d’un ardent désir d’union à ce niveau afin que le désir de se relier tête à tête et de se caresser visage à visage pendant l’amour surgit.
Elle permet également de renforcer l’union à ce niveau afin qu’un homme caresse le cou, les oreilles, le front, les cheveux d’une femme, en général.
Encore, c’est pour le désir de s’unir à ce niveau que les femmes aiment un homme qui donne un bon baiser.

Ceci fait qu’une femme se sent étourdie, perdant le sens de l’équilibre et la conscience de ce monde.
Quelque chose comme « la perte de la conscience » ou « la mort de l’ego » par le sexe ne se produit pas, à moins que l’union à ce niveau ou au delà ne soit réalisée.
Tandis que « l’attachement à son propre caractère » devient rare par le sexe à ce niveau, le « sens de l’existence de la conscience » ne disparaît pas, encore.
Femmes qui apprécient le sexe à ce niveau un préfèrent homme avec une capacité élevée de concentration mentale, qui peut avoir des yeux perçant.

Le temps requit pour d’obtenir une certaine satisfaction à ce quatrième niveau du corps est seulement de 2 minutes et demi.
Mais habituellement, le désir d’étreindre profondément son partenaire deviendrait trop fort après 2 minutes.
Si vous l’audace de garder cet échange seulement par la tête, une entière satisfaction se produira.

Precisons sur le plan spirituel : C’est à ce niveau « obtenant l’extase après seulement quelques secondes de contact de main à main » qu’il est possible dans l’union pendant une expérience hors du corps, ou avec les devas dans des histoires bouddhistes. Quelqu’un qui a éprouvé l’extase profonde à ce niveau sent d’un niveau légèrement plus bas le sexe des plans physique ou éthéré .

D’ailleurs, la « sexualité Taoist » pratiqué pour améliorer la santé un n’est rien d’autre que le produit de l’ego masculin (ou feminin). Ce type d’activité partira du « karma vers le sexe opposé » comme Daiji Dantes l’a précisé.

Naturellement, il y a beaucoup d’information valable dans la sexualité Taoiste tel que mettre en garde contre les pratiques sexuelles fausses qui mèneront à des problèmes de santé. Mais fondamentalement, la matière sexuelle devrait être traitée comme une question propre çà soi même. Vous ne devriez pas employer le corps de quelqu’un d’autre au profit de votre propre santé.

Sexe du corps spirituel

En conclusion, si vous vous asseyez à 50 centimètres (environ 2 pieds) l’un de l’autre en gardant toujours vos vêtements, le désir pour une fusion se manifestera comme un rayon léger du chakra au sommet de la tête.
Le sens de l’union au cinquième plan de la personnalité est « une auto-satisfaction totale qui pourrait être complètement subjective » ou « un bonheur contenu » sans sentir le partenaire ni le monde extérieur.

Dans cette dimension, aucune distinction entre soi même et l’autre n’est possible. En outre, le sens de l’individualité devient faible, et finalement le sens de l’existence sera perdu.
Les femmes qui apprécient l’union à ce niveau préfèrent un homme entièrement éclairé.

D’ailleurs, le temps requis pour l’union est à ce niveau de « zéro » secondes.
En d’autres termes, l’union sera impossible si la moindre quantité de temps est nécessaire.
Elle doit avoir lieu sur le « moment » pour être unis.
Ce niveau d’union inclut non seulement des relations entre les couples, l’animal, la nature, mais également l’union entre le maître et le disciple, ou un échange avec une conscience se trouvant dans d’autres dimensions.

Comment le faire réellement ?

Esperimentez en suivant les étapes, une après l’autre de 1 à 4, sans sauter ou modifier l’ordre.

  1. Maintenez la pénétration tandis que la poussée pelvienne est gardée au minimum. (40 minutes au minimum pour une satisfaction)
  2. Finissez la pénétration et gardez les poitrines en contact. (10 minutes au minimum pour une satisfaction)
  3. Mettez vos vêtements et continuez les baisers avec le contact des visages et des têtes. (Environ 3 minutes au minimum pour une satisfaction)
  4. Gardez une distance entre vous et emmenez juste votre conscience vers votre partenaire. (Aucune heure)

Pour passer par toutes les étapes, cela prend à minimum une heure ou plus.

Le principe de base de cette méthode est d’utiliser le saut d’énergie dans une dimension « de sortie différente » (la sortie de niveau plus élevé dans ce cas-ci) à la recherche d’une sortie, en branchant intentionnellement la sortie normale.
Cependant, contrairement à ceci, un désir sexuel normal ne peut pas être satisfait à des sorties plus élevées (raccordement mental) et ne descend pas successivement au niveau plus bas, se déplaçant vers le niveau de la pénétration et à l’orgasme physique à la fin.

(D’ailleurs, si les désirs opprimés sautent vers le bas vers la dimension inferieure que le centre sexuel, il peut se manifester comme une irritation, une agitation, une hyperactivité, une violence et un discours impulsif, des actes de vandalisme, et même des assauts ou des meurtres sexuels.)

L’union dans le corps étherique

1. Premièrement, le partenaire masculin devrait choyer suffisamment le corps entier et pratiquer le cunnilingus permettant l’éveil sexuel par la stimulation. 20 à 30 minutes de ces préliminaires est nécessaire. Unissez-vous alors ensemble dans la pénétration.
Cependant, l’associé masculin ne devrait pas éjaculer, et l’associé féminin devrait s’abstenir à l’orgasme.

Au début, l’union sans éjaculation pour lui ni de spasmes orgasmiques pour elle ne permet de se sentir assez bien. Cependant, car il disparaît, « un genre différent de satisfaction » sera senti dans le plaisir pendant cette longue union, plutôt que de chercher un orgasme physique dans l’anéantissement comme d’habitude.

Ici, pour les deux partenaires masculin et féminin, la résonance est de maintenir l’échange d’énergie entre les abdomens inférieurs, et de ne pas attacher votre conscience sur l’organe sexuel. Pour un bon résultat, reliez l’abdomen inférieur l’un de l’autre et faites de profondes respirations pour gonfler et dégonfler l’abdomen inférieur, comme s’il y avait un organe sexuel à cette position.
Si vous restez immobile pendant la pénétration sans faire cette respiration, elle finira dans un coït normal sous l’influence des désirs du couple pour un orgasme.

Continuez l’échange sur l’abdomen inférieur pendant 40 minutes. Et si vous estimez que c’est un désastre d’atteindre l’orgasme ou l’éjaculation physique et que c’est« ennuyeux », vous avez « réussie ».
Plus tard, vous obtiendrez une satisfaction sans avoir ni orgasme ni éjaculation.
Si vous ne pouvez pas vous passer d’un orgasme et d’une éjaculation à la fin de relation, cela signifie que l’union n’est pas tout à fait à ce niveau.

Union astrale des corps


2.
Après, si vous vous abstenez de pénétration et que seulement vous vous enlacés pendant 10 minutes, il y aura une sensation de demande de l’union des poitrines.
Il est important de noter que le partenaire masculin devrait ne jamais stimuler le corps entier de sa partenaire non plus de préliminaire.
Si vous faites une stimulation normale, l’énergie ira de nouveau au statut précédent inférieur.
Ainsi, comme vous serrez fermement la poitrine contre les seins, imaginez simplement mentalement que les centres du sein sont mélangés pour ne faire qu’un. Et faites-le comme si un organe sexuel était situé à cet endroit.

Et après plus de 10 minutes de cette union des poitrines, essayez la pénétration. Si vous sentez moins de passion et que cela « vous corrompt », vous avez « réussi ».
Plus tard, vous obtiendrez une satisfaction sans pénétration du tout.
Si vous vous sentez frustré sans la pénétration, c’est que l’union de ce type n’est pas suffisante.

notes

Quoique je doive vous rappeler qu’elle n’est pas « nécessaire applicable à chacun », il y a une manière pour déterminer si l’union au niveau des poitrines « va bien ou pas ».

C’est de goûter le jus d’amour du partenaire féminin après cet échange au niveau du troisième corps.
Si la sécrétion est « faiblement sucrée », cela indique que l’union au niveau du troisième corps était bonne.

J’ai dit qu’elle n’est pas applicable à chacun parce que n’importe quel problème de santé pourrait se mélanger avec certaines impuretés et il y a plus de sel pendant la période d’ovulation.
Mais pour les femmes les plus saines, dans les la plupart des cas, pendant la période après une ovulation pourtant avant la menstruation, la composition chimique de la sécrétion changerait pour donner un goût faiblement sucré.

Il y a des personnes qui ont hautement raffiné le processus de la sécrétion par le de la méditation en tant que « amrita ».
En effet, elle semble être différente comparée à la sécrétion d’un désir physique.

Si le partenaire masculin ne peut pas déterminer le goût, le partenaire féminin peut le vérifier en le prenant sur sa main et en le comparant au goût du sexe habituel.
Probablement, une sécrétion habituelle ne devrait avoir aucun goût particulier ou alors un peu salé.

Naturellement, vous devez nettoyer les parties génitales avant de faire l’amour en prenant un bain ou une douche pour déterminer la différence subtile du goût.

Union mentale de corps

3. Je pense que chacun devrait avoir l’expérience d’un moment très passionné et de désirs enflammés alors que vous vous enlacez et que vous vous étreignez, tout en ayant toujours vos vêtements.

Si vous vous abstenez au désir irrésistible normal de vous dévêtir et si vous continuez à vous enlacer, il y aura plus de contacts de tête à tête, de baisers, en se caressant le cou. Puis, continuez ces préliminaires pendants plus de 3 minutes.
Ici, il est important d’éviter toute « caresse du corps entier » même avec des vêtements en excédent.
En d’autres termes, vous ne devriez pas remonter vos jambes ni rentrer beaucoup en contact avec les poitrines. Gardez le contact de la tête, du visage, et vers le bas du cou, mais pas en dessous, avec toute votre force.

Mais vous pouvez faire des contacts des mains et vous pouvez toucher et juger votre associé principal. Et maintenez le contact tête à tête et visage à visage comme s’il y avait un organe sexuel sur le milieu du front ou sur le dessus de la tête.

Après cela, essayez le plein contact de corps. Si vous vous sentez « refroidi », vous êtes « sur la voie ».
Vous aurez une satisfaction mentale juste en maintenant le contact de la tête.
Si vous vous sentez frustré sans un contact plein de corps, l’union n’est suffisante.

Union spirituelle de corps

4. Bien que cette étape soit à un niveau assez élevé, gardez vos vêtements et abstenez-vous même à n’importe quel contact physique. Si vous vous asseyez loin entre eux et qu’une sensation instantanée d’union surgit, c’est OK.
La distance à laquelle « vous pouvez toucher l’épaule du partenaire en allongeant votre bras » devrait servir de mesure.
Vous pouvez penser à la distance de « Maai » dans l’art martial.

Puis, touchez votre associé physiquement. Si vous estimez que la sensation d’union « est corrompue » par le contact physique réel, vous êtes « sur la bonne voie ».
C’est l’état que nous éprouvons au début de l’amour, dans lequel le bonheur existe juste par le fait d’être ensemble ou quand un contact des mains se fait.

Si vous pouvez obtenir de la satisfaction dans une dimension plus élevée et plus fine, la dépendance au sexe, la dépendance à un partenaire, la dépendance à un gourou ou autre seront plus tard complètement dépassés.

**************

Cependant, la satisfaction sexuelle devrait être absolument franchie dans l’ordre : de la dimension inférieure vers le haut.

Comme j’ai énoncé au début, l’utilisation de cette méthode utilise une « consciente et intentionnelle » pratique « d’aucune fuite, d’aucune pénétration, d’aucun déshabillage, d’aucun contact » dans chacune des quatre étapes respectives comme principe général.
Par conséquent, vous ne devriez jamais essayer cette voie pour « pour compenser l’incapacité d’éjaculer ou d’atteindre l’orgasme » résultant simplement d’un problème fonctionnel sexuel ou d’un problème psychologique, « pour compenser le manque de résistance », ou pour compenser l’éjaculation précoce ».

Cette méthode devrait être entreprise qu’ après que vous ayez atteint des orgasmes totaux de niveau physique.
Veuillez ne pas oublier que ce n’est « pas un produit de remplacement » pour couvrir un manque de satisfaction au niveau physique par un niveau plus haut , ni un outil pour justifier votre incapacité sexuelle physique.

Parmi les personnes qui prétendent avoir quelques expériences spirituelles ou en méditation, ou qui ont lu des choses seulement pour une connaissance intellectuelle, bon nombre d’entre elles sauteraient les étapes d’échange d’énergie, d’union spirituelle, ou d’union mentale, visant trop haut avec une idéalisation vaine ou trop haute, alors qu’elles ne peuvent pas même atteindre une satisfaction physique (ou peut-être précisément parce qu’elles ne pourraient pas atteindre la satisfaction physique).

Mais ces personnes seront hantées par une frustration physique extrême.
Il y a tant de personnes autour de prétendu centre de méditation, qui parlent de sexualité spirituelle en feignant comme si elles étaient expertes, tandis qu’en réalité, elles cachent des frustrations d’une dimension physique voire plus basse.


C’est pourquoi un couple devrait commencer par réaliser « l’orgasme normal du corps physique », en employant « la technique qui se concentre seulement sur le corps physique », comme « le manuel total de Tantra »

Alors seulement après avoir atteint la bonne satisfaction dans l’orgasme physique, les orgasmes dans une méditation deviennent efficaces.


le 19/1/1998 Houzan Suzuki